“Libération” de Powershell par Microsoft

Fri 19 August 2016

Effectivement, c’est une excellente nouvelle que l’outil Powershell devienne crossplatform et Opensource. Ça va permettre à plein de devops, adminsys, etc, d’unifier leur outillage et de mieux maitriser leur écosystème de développement.

Mais, amis développeurs et adminsys, ne vous faites pas avoir. Le mouvement en cours d’ouverture des codes sources des différents binaires n’est en aucun cas une libération.

Auparavant, l’utilisateur n’avait pas le contrôle des logiciels propriétaires qu’il exécutait sur sa machine. Désormais, ce n’est plus sur la machine de l’utilisateur que tout se joue. La stratégie du cloud propriétaire fonctionne via des services fermés. L’utilisateur est toujours sous contrôle, mais il n’est plus nécessaire de garder la grappe sur sa propre machine.

Ouvrir les codes sources permet à Microsoft de faire du librewashing, tout en faisant travailler gratuitement la communauté pour lui. Et comme le cœur de ses revenus ne se situe plus dans la production de logiciel fermé… Voici sa nouvelle stratégie.

Faites la différence ! Le libre, c’est une philosophie qui cherche à abattre le controle centralisé de certains sur d’autre. L’opensource, c’est une philosophie qui cherche à faire passer pour ouvert un service fermé. C’est de la mesquinerie.

In fine, ceux qui disent que le libre est en train de gagner et d’avancer se plantent royalement. Le business model est toujours le même. La cause est visible, il faut la comprendre et tenter des solutions…